Publié le : 17 juillet 2019 Mise à jour : 19 juillet 2019
150 vues

Dimanche 21 juillet 2019, Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux « Justes » de France

Dimanche 21 juillet 2019 à 18 heures

Rue Irena-Sendler
(entre les rues Fulgencio-Gimenez et Alexandre-Dumas, au Sud).


Programme :

  • Cérémonie commémorative et dévoilement de la plaque en hommage à Irena Sendler.
  • Lectures de textes par des jeunes du Centre social Georges Levy,
  • Interventions musicales par la compagnie La Concorde des Arts
  • Présentation de l’exposition « Victor Basch, 50 ans d’histoire avec la Ligue des Droits de l’Homme »

Qui était Irena Sendler (1910-2008) ?

« J’appelle tous les gens de bonne volonté à l’amour, la tolérance et la paix, pas seulement en temps de guerre, mais aussi en temps de paix. »

Résistante (sous le pseudonyme Jolanta) et militante polonaise, elle sauva 2 500 enfants juifs du Ghetto de Varsovie durant la Seconde Guerre mondiale.
Le 20 octobre 1943, elle est arrêtée par la Gestapo et emmenée à la prison de Pawiak. Malgré les tortures qui la laissent infirme à vie, elle ne trahit pas son réseau.
Elle est condamnée à mort mais s’échappe, le jour de son exécution, en février 1944.

Elle est déclarée « Juste parmi les Nations » en 1965.