Publié le : 10 septembre 2018 Mise à jour : 12 juillet 2019
2227 vues

Projet éducatif de territoire

École Katherine Johnson


L’éducation, levier des réussites individuelles

Schéma Projet Éducatif De TerritoireLe projet éducatif de territoire a pour objectifs :

  • d’apporter la modernisation, l’innovation et l’excellence à l’école de la république. L’environnement doit être propice à l’acquisition des savoirs mais aussi participer à l’attractivité du territoire.
  • de créer les conditions pour assurer le développement, la réussite, l’épanouissement avec des temps d’acquisition des savoirs, des codes sociaux et culturels.
  • d’articuler les différents temps de l’enfant : scolaire, périscolaire et extrascolaire.
  • de réaffirmer le rôle des parents comme premiers éducateurs de leur enfant ainsi que le principe de coéducation.

Dans le cadre de ce projet éducatif de territoire, la Ville a choisi trois axes de travail majeurs et cinq objectifs éducatifs prioritaires.

Axes de travail majeurs

  • réduire les troubles langagiers (20% des élèves concernés) ;
  • lutter contre le décrochage scolaire ;
  • résorber la fracture numérique dans les écoles.

Objectifs éducatifs prioritaires

  • favoriser la réussite scolaire ;
  • développer l’éveil scientifique et numérique ;
  • permettre un meilleur accès au sport et à la santé ;
  • contribuer à une plus grande ouverture culturelle ;
  • faire des enfants de futurs citoyens éco-responsables.

L’éducation, priorité du mandat

Investir et construire des écoles

École René Beauverie

La Municipalité choisit d’investir sur les groupes scolaires et de construire de nouvelles écoles. Ce choix s’appuie sur trois constats :

  1. l’évolution des effectifs scolaires avec des écoles sous-dimensionnées en termes de locaux ;
  2. l’état général de nombreuses écoles fortement dégradées ;
  3. des équipements pédagogiques obsolètes à disposition des enseignants.

Grands projets et travaux (2014-2020)

Un budget d’investissement de plus de 50 millions d’euros :

  • Création de trois groupes scolaires au nord et au sud de la commune ;
  • Achat d’un terrain pour une quatrième école au nord de la commune ;
  • Réhabilitation et restructuration importantes de groupes scolaires (Ambroise Croizat, Jules Grandclément, Henri Wallon, Chat perché/Youri Gagarine…) ;
  • Un plan numérique.

Élève et professeur devant un tableau numérique

La Municipalité modernise les écoles avec le développement d’un Plan numérique ambitieux (pluriannuel) en partenariat avec l’État :

  • pose de plus de 200  tableaux numériques dans les salles de classe ;
  • câblage dans les écoles ;
  • sessions de formation des enseignants ; convention signée entre la DANE et la commune dans le cadre de l’appel à projet « collèges connectés ».

Enfin, la Municipalité accompagne l’éducation nationale pour les dédoublements des CP et CE1. Cela correspond à plus de 50 créations de classe.

Tous les ans, elle assure des travaux d’entretien, de sécurisation et de maintenance des groupes scolaires.


Chiffres clés

À Vaulx-en-Velin, l’éducation représente en 2018 :

  • + de 7 200 élèves en écoles maternelles et élémentaires – 7 800 élèves attendus en 2020 pour le primaire avec plus de 50 créations de classe en 4 ans ;
  • + de 14 000 élèves avec les collégiens et les lycéens.

À noter : le dédoublement des CP et CE1 a permis la création de 46 classes à 12 élèves en 2018.

Écoles maternelles et élémentaires

Il existe 34 groupes scolaires primaires à Vaulx-en-Velin :

  • 19 écoles maternelles
  • 16 écoles élémentaires

Collèges

Cinq collèges sont présents sur la commune :

Lycées

Lycée des Canuts

Deux lycées sont présents sur la commune :

Vie des écoles

La municipalité accompagne également les écoles au quotidien en leur consacrant un budget conséquent ; elle alloue 20 millions d’euros pour le fonctionnement de la vie des écoles et les services de l’enfance :

  • 250 agents municipaux travaillent dans les écoles, ATSEM (1 ATSEM par classe), agents d’hygiène et de restauration, gardiens ;
  • 200 enfants de 2-3 ans ont pu être scolarisés en 2018 ;
  • la Ville finance l’achat de matériel pédagogique et met en place le dispositif « Labo langage » ;
  • Activités proposées sur le temps scolaire (programmation de spectacles, séjours culturels et scientifiques, soutien de projets, séances sportives et classes de découvertes, accueil des classes dans les structures culturelles et sportives…). Ces activités sont proposées aux écoles primaires et aux collèges.

Des services de l’enfance renouvelés

Enfants jouant à la marelle

  • Nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2018 avec la semaine de 4 jours ;
  • Réorganisation des services (accueil du soir et du mercredi) autour des objectifs du Projet éducatif de territoire.
  • Départs échelonnés avant 18h pour l’accueil récréatif du soir avec une garderie éducative et des études surveillées (reprise des leçons du jour).
  • Une activité socio-éducative hebdomadaire et fonctionnant au semestre proposée aux enfants.
  • « Le mercredi, tout est permis ! » : sept accueils de loisirs de proximité organisés pour répondre aux besoins des familles. Répartis sur le territoire, ils offrent 1 000 places aux enfants vaudais. Les activités sportives ont une place privilégiée.

Concertation avec les parents d’élèves et co-éducation

Schéma du Projet éducatif
La municipalité souhaite impliquer davantage les parents d’élèves dans le Projet éducatif de territoire. À cette fin, elle développe des temps de concertation avec les familles et des actions sur le thème de la co-éducation :

  • le conseil consultatif des représentants de parents d’élèves ;
  • la concertation pour l’organisation de la semaine scolaire ;
  • La médiation parentalité.

Plus d’informations sur la page dédiée aux parents d’élèves.