Vaulx-en-VelinVaulx-en-Velin

Publié le : 12 avril 2019 Mise à jour : 3 juin 2020
1 309 vue

Pose de la première pierre de la nouvelle école Katherine Johnson


Samedi 13 avril à 10h30 À proximité de l’angle des rues Dumas et Chénier

En avril 2018, pour répondre aux besoins d’un quartier en pleine mutation, la Ville de Vaulx‑en‑Velin lance la construction du nouveau groupe scolaire Katherine Johnson au sud de la commune, sur le secteur des Brosses.
  •  3 636 m² de surface de plancher dédiée au groupe scolaire
  • Un lieu multi-équipements avec notamment une bibliothèque, un pôle périscolaire, un pôle réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté…

Un lieu multi-équipements

Ce projet comprendra :
  • 15 classes : 6 maternelles et 9 élémentaires
  • Un pôle restauration scolaire
  • Un pôle périscolaire
  • Des salles d’activité
  • Une bibliothèque
  • Un pôle RASED
  • Des espaces dédiés aux professeurs
Toit végétalisé, arbres et plantes : le végétal viendra côtoyer le minéral au cœur de ce nouveau groupe scolaire.

Qui est Katherine Johnson ?

Katherine Johnson, scientifique américaine, a fêté ses 100 ans en 2018. Elle est née en août 1918 en Virginie occidentale, État ségrégationniste. Elle obtient l’équivalent du baccalauréat à l’âge de quatorze ans, puis ses diplômes universitaires de mathématiques et de français à dix-huit ans. Après un début dans l’enseignement, elle est recrutée par la NASA au début des années 1950, et y est surnommée « l’ordinateur humain » : elle réalise les calculs de trajectoires pour les programmes spatiaux. Ses recherches permettent aux missions Apollo d’emmener l’Homme sur la Lune en 1969. Katherine Johnson et deux autres collègues afro-américaines ont inspiré le film Les figures de l’ombre qui retrace leur parcours à la NASA. Il rend hommage à ces trois femmes dont l’immense travail, peu connu, fut décisif dans la réussite spatiale américaine et contribua à l’évolution des droits des femmes.

Le calendrier du projet :

  • Pose de la première pierre : 13 avril 2019
  • Livraison : septembre 2020

Coût de l’opération :

  • 14 000 000 € TTC  : Ville, État (dotation politique de la ville), Promoteurs du PAE Tase, du PUP Gimenez et du PUP Karré. 

Architecte